Littérature #3 – Paranoïa de Mélissa Bellevigne

paranoia mélissa bellevigne

Grande adepte de la jolie plume de Mélissa à travers son blog Golden Wendy, je me suis procurée Paranoïa il y a quelques mois. J’ai mis des mois avant de le lire ne trouvant pas le temps de me plonger à nouveau dans les pages d’un bouquin. C’est seulement maintenant (oui, je suis à la ramasse) que je viens de terminer ma lecture. 

J’aime beaucoup la poésie que véhicule Mélissa à travers ses textes, ses photos et ses vidéos. Contrairement à d’autres blogueuses/youtubeuses, elle invite chaque personne à entrer dans sa bulle de façon bienveillante, et surtout, avec beaucoup de tendresse. C’est pour ça que j’apprécie chaque instant que la jolie rouquine accepte de partager avec nous. Son roman est sorti en même temps que les bouquins des autres youtubeuses, la classant, à tord, dans la même catégorie. Pour être honnête, je n’ai pas lu ces autres livres, une comparaison de ma part serait mal venue. Tout ce que je peux dire, c’est que Paranoïa est davantage un roman, plus précisément, une fiction et qu’on est donc loin de l’univers de la beauté.

Présentation de l’éditeur 

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Mon avis à propos de Paranoïa

Beaucoup se méprennent quant au contenu de ce livre. J’insiste sur ce point car Paranoïa est une pure fiction. J’ai lu de très nombreux avis à son sujet, et beaucoup s’attendaient à un livre psychologique. D’ailleurs, je le déconseille aux personnes travaillant dans la psychiatrie ou la psychologie, à moins de prendre un réel recul car c’est une histoire un peu paranormale. Alors oui, il y a quelques erreurs dans les termes utilisés, oui, Judy accorde peut-être un peu trop vite sa confiance, mais cela reste fictif. C’est une oeuvre fantastique comme je les aime, et qui permet de laisser divaguer son imagination.

A vrai dire, j’avais quelques craintes au début de ma lecture, je trouvais certains détails un peu tirés par les cheveux, mais je dois avouer qu’à la fin, les pièces du puzzle s’emboîtent parfaitement et tout nous semble beaucoup plus logique (aussi logique que peut l’être une oeuvre de fiction, bien entendu). D’ailleurs, la fin, puisqu’on en parle, je la trouve plutôt bien amenée, un peu rapide certes, mais très bien amenée. Je sais qu’elle a été sujette à de nombreux débats, mais j’ai beaucoup aimé ce parti pris ! C’est une fin ouverte à l’imagination du lecteur ou bien à la sortie éventuelle d’un deuxième roman. J’aimerais beaucoup que Mélissa nous propose un deuxième volet. D’abord pour nous donner des nouvelles de Judy, mais aussi car il semblerait que Lisa ait une décision à prendre. Ou plutôt a un désir bien enfoui qu’elle ne semble pas oser assouvir.

La plume de Mélissa est très agréable, facile à lire et captivante. Ainsi, ce livre est accessible aux jeunes mais aussi aux lecteurs occasionnels (comme moi). Il y a peu de personnages, mais chacune de leurs caractéristiques a été étudiée dans le détail. Aucun des protagonistes n’a été négligé et on apprécie leur histoire, leur identité. Mélissa a su mener un suspens parfait du début jusqu’à la fin, terriblement intrigante.

Ma conclusion

En bref, j’ai adoré ! J’aime beaucoup Mélissa à travers son blog et pourtant, j’ai totalement oublié la blogueuse à travers les pages. Il n’y avait plus que les personnages très attachants et cette histoire absolument inédite. Si j’ai une recommandation à faire à Mélissa, c’est de continuer ! Sa passion pour l’écriture transperce chacune des pages et c’est un vrai plaisir de la lire. Si vous ne l’avez pas encore lu, allez vite vous le procurer 😉

Mon dernier article Littérature : Vous n’aurez pas ma haine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Gaëlle - Le Doubs Hibou 11 octobre 2016 at 21 h 11 min

    Je l’ai souvent vu et à chaque fois eu envie de le lire mais je ne l’ai toujours pas acheté… il va falloir que je me décide mais la il va y avoir Harry potter et j’ai d’autres livre en trilogie en attente alors bon… En tout cas merci il me conforte dans l’idée qu’il faut que je me le procure !

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 11 octobre 2016 at 23 h 16 min

      Oh c’était pareil pour moi 🙂
      J’ai bien mis 6 mois avant de le commencer mais il se lit plutôt vite en fin de compte 🙂
      Bises

      Reply

Laisser un commentaire