Ne plus procrastiner pour pouvoir anticiper

procrastination

Il n’est pas toujours évident de se motiver pour réaliser des tâches chronophages ou ennuyeuses et pourtant indispensables. Admettez-le, cela fait deux mois que vous êtes censé(e) avoir commencé le sport, une semaine que vous auriez du avoir fini votre exposé. La motivation n’est pas là, ces tâches vous semblent insurmontables. Pourtant, votre esprit serait tellement plus léger et votre conscience tellement plus tranquille si tout était fait. Zoom sur la procrastination, ses inconvénients et les moyens de la combattre.

La procrastination : qu’est-ce que c’est ? 

La procrastination c’est l’art de reporter certaines tâches (souvent peu intéressantes, il faut l’avouer) au lendemain. Cela explique pourquoi nous nous retrouvons de temps en temps avec l’évier rempli de toute la vaisselle de la semaine. Si ces petites choses n’ont pas d’impact réel, la procrastination peut s’avérer très problématique lorsqu’elle impacte votre vie professionnelle ou étudiante. J’ai notamment vu des étudiants passer à côté d’opportunités très intéressantes parce qu’ils repoussaient sans cesse leurs recherches de stage.

La procrastination a aussi connu un réel boom avec la révolution technologique et la multiplication des sources de divertissements ! La tablette, l’ordinateur, le smartphone sont autant de responsables qui nous semblent beaucoup plus amusants et pourtant bien moins utiles…

Pourquoi arrêter la procrastination ?

Et bien d’abord parce qu’elle nous entraîne dans une spirale infernale, celle de la fainéantise. Nous devenons moins motivés et moins efficaces. La procrastination est un réel fléau chez les étudiants ! Travaux souvent réalisés dans l’urgence, et parfois bâclés. C’est une réelle source de stress que l’on retrouve également plus tard, dans la vie professionnelle. Et si l’urgence est motrice pour certains, elle peut considérablement réduire les capacités des autres. Finalement, ne plus procrastiner vous ferait gagner un temps considérable et vous permettrait d’être plus serein(e). Et puis, imaginez votre pile de vaisselle sale, cela vous aurait semblé nettement moins long et fastidieux si vous aviez consacré un petit peu de votre temps chaque jour. Et votre rhume ? Si vous n’aviez pas attendu aussi longtemps pour consulter, la maladie ne serait pas tombée sur les poumons et vous seriez rétabli(e) depuis longtemps ! Finalement, la procrastination n’a absolument aucun avantage sur le long terme et est susceptible de vous desservir tôt ou tard.

Comment lutter ?

Vous pouvez opter pour la solution radicale : vous couper de toutes les sources de distraction ! J’ai testé pendant mes deux années de BTS : pas de connexion internet, pas de télévision et je logeais seule. Si la solitude était pesante au début, ma motivation et ma concentration ont été largement décuplées et je n’ai jamais été aussi efficace. Croyez-moi, on s’y fait vite et on savoure encore plus les moments de détente.

Si vous avez une meilleure maîtrise de vous-même, consacrez un laps de temps spécifique à ces tâches si ennuyeuses. Vous pouvez organiser cela sous forme de planning, de « to do list » ou de Bullet Journal afin de rendre ces choses un peu plus attrayantes.

Débarrassez-vous des tâches les plus pénibles en premier. Quand j’étais petite, j’avais tendance à manger toujours d’abord ce que j’aimais le moins, pour pouvoir savourer davantage le reste. C’est finalement un peu la même chose pour tout. Même si au final, on obtient la même chose, la tâche vous semblera tout de même moins fastidieuse.

Récompensez-vous ! C’est l’astuce de la « carotte ». Tout travail mérite salaire alors ne vous privez pas. Personnellement, je ne suis pas dépensière c’est pourquoi, je m’octroie toujours un petit plaisir (cinéma, vêtement…) afin de me féliciter. Attention, la récompense n’est pas forcément financière ! Vous pouvez simplement vous autoriser une petite balade, le visionnage d’une série ou d’un film, ou même une sortie entre amis. Lorsque l’on a l’habitude de procrastiner, ce point est important puisqu’il va dédramatiser la tâche !

Voilà quelques petits conseils bien efficaces ! Bien entendu, il y en a d’autres, n’hésitez pas à partager les vôtres !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  • Golden Connexion 7 mars 2017 at 13 h 33 min

    Merci pour tous ces précieux conseils. C’est important de les relire de temps en temps 😉

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 mars 2017 at 13 h 29 min

      Coucou !
      Je te remercie pour ton commentaire 🙂
      Bises

      Reply
  • asciena 8 mars 2017 at 15 h 01 min

    En général je me fais des to do list et je fais le plus chiant au début comme ça il me reste que les choses faciles en suites :p
    https://mellecupoftea.wordpress.com

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 mars 2017 at 13 h 30 min

      Coucou !
      Je vois que nous avons le même fonctionnement :p
      Bises

      Reply
  • Daphné 9 mars 2017 at 18 h 22 min

    Hello!
    Le to-do list peuvent rendre folle aussi. A moins d’avoir des objectifs simples et très facile à réaliser! 🙂
    PS: j’ai créé un groupe facebook d’entraide entre blogueuses.
    Tu peux nous rejoindre si tu en as envie.
    C’est aussi un espace de partage d’articles de blog.
    Merci et à très bientôt.
    Bisous
    Daphné du blog Niwaju

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 mars 2017 at 13 h 33 min

      Coucou !

      Entre nous, j’utilise les to-do list seulement en guise de pense-bête, et je ne me fais JAMAIS de planning. Mais je sais que cela peut être très utile à certaines personnes qui ont besoin de « cadrer » leur journée.
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Bises

      Reply

Laisser un commentaire