Le minimalisme et moi

devenir minimaliste

Vous commencez à me connaître et vous avez sans doute compris que le minimalisme et moi vivions une belle histoire d’amour depuis à peu près… toujours. Je n’aurais jamais pensé que cela puisse devenir une tendance un jour, et honnêtement, je trouve ça plutôt bien. Je ne vous apprends pas ici comment être minimaliste mais plutôt ce que cela apporte, et pourquoi cela est devenu pour moi, une philosophie de vie.

Pourquoi devenir minimaliste ?

Le côté pratique

Que ce soit pour partir en vacances ou chez moi, je n’ai jamais ressenti le besoin d’accumuler les choses. Quand je pars, même pour plusieurs jours, je ne prends que le strict minimum : quelques vêtements, sous-vêtements, une serviette, ma brosse à dents et quasiment rien en matière de cosmétiques (pas besoin d’emmener deux palettes de fards à paupières, trois fonds de teint et cinq vernis…). Je me refuse de voyager avec un sac lourd. D’abord, ce n’est pas utile et quand on doit transporter ses affaires toute une journée, on se maudit presque d’avoir été aussi « prévoyant ».

A la maison, c’est à peu près la même chose. Stocker, c’est aussi encombrer son intérieur (ou extérieur…) de choses dont on peut se passer et qui serviraient peut-être beaucoup plus à d’autres ! Personnellement, je ne supporte pas garder des choses dont je ne me sers plus. Parce que si je ne me sers plus de quelque chose, cela signifie simplement que je ne le veux plus. Ceci s’applique aussi aux vêtements et aux cosmétiques. J’ai la chance de ne pas être trop victime du marketing et de réaliser très rarement des achats de manière impulsive. Si je vous montrais mon dressing et ma trousse à maquillage, vous seriez sûrement très étonnés ! Non, je n’ai pas 36 blushs, 50 jupes ou 100 paires de chaussures. D’ailleurs, en parlant de chaussures, je porte quasiment toujours les mêmes jusqu’à usure maximale (ça, c’est aussi mon côté économe !). Je m’oblige systématiquement à terminer une crème avant d’en racheter une autre, et j’apprends à me passer de certaines choses tels que les bijoux par exemple.

Le côté économique

C’est une évidence. Etre minimaliste engendrera forcément des économies. Je ne pense pas être radine, je préfère juste mettre mes sous de côté pour les éventuels moments difficiles. Quand vous souhaitez acheter, posez-vous toujours la question suivante « ai-je vraiment besoin de cela ? ». Attention, le besoin et l’envie sont deux choses différentes ! L’envie est généralement superficielle contrairement au besoin qui est, lui, vital.  Si la réponse est non, reposez le produit dans son rayon. Je sais que c’est frustrant, mais tentez de voir les choses autrement. Au lieu de voir le manque causé par l’objet, soyez plutôt fier(e)s d’avoir résisté et d’avoir économisé.

Lorsque vous faites le tri parmi vos affaires, dites-vous que vous n’êtes pas obligés de donner, vous pouvez parfaitement les vendre. Pour cela, le Bon Coin, les vides-greniers et Priceminister seront vos meilleurs amis. J’ai pu faire de la place grâce à ce dernier tout en gagnant de l’argent pour arrondir les fins de mois difficiles.

La fierté de faire de la place

Je pense que c’est le point essentiel de mon article. Cela semble bête mais mon estime de moi remonte en flèche quand je fais de la place. Si certains ressentent une certaine tristesse en se séparant de leurs objets, il ne faut pas oublier qu’il s’agit seulement de matériel. Alors oui, certains sont porteurs de souvenirs, mais ces derniers ne disparaîtront pas en jetant/donnant/vendant. Croyez-moi, devenir minimaliste vous apportera un réel sentiment de fierté. Fierté d’avoir vendu ou d’avoir donné à une personne dans le besoin.

Le minimalisme a un réel impact sur la qualité de vie. Les environnements encombrants sont souvent oppressants et stressants. A l’inverse, un domicile minimaliste semblera plus chaleureux, plus grand et mieux rangé ! C’est l’occasion d’envisager les choses sous un nouvel angle. Après un certain temps, cela deviendra naturel et vous ne ressentirez plus le besoin d’accumuler.

Alors, envie de vous lancer ? Etes-vous minimalistes ?

Quelques idées recyclages : Recycler ses fards à paupières, Des emballages cadeaux à réutiliser

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  • Lou 11 novembre 2016 at 11 h 57 min

    Coucou, je viens tout juste de découvrir ton blog et c’est le premier article que je lis de toi et j’aime beaucoup ton écriture ainsi que l’ambiance générale. Je suis nouvelle dans le blogging et j’adore découvrir de nouvelles choses.
    Pour parler plus particulièrement de l’article, je pense que le minimalisme et véritablement une bonne chose. Plus économique, plus écologique, et pleins d’autres points positif que tu explique dans l’article. Après c’est quelque chose qui est difficilement adoptable par quelqu’un qui ne fonctionne pas du tout comme ça. Par exemple moi je suis de tempérament collectionneuse et j’ai beaucoup de mal à me séparer de chose que je n’utilise plus…

    En tout cas super article et bonne continuation

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 11 novembre 2016 at 12 h 55 min

      Hello !!

      Je te souhaite tout d’abord la bienvenue dans le monde du blogging.
      C’est certain que pour des personnes ayant l’habitude de stocker, ce n’est pas une démarche facile. Mais pas impossible 🙂
      Je ne collectionne pas grand chose, mais je pense qu’on peut tout à fait être collectionneur ET minimaliste. Etre minimaliste n’empêche pas de vivre une passion 🙂
      Je vais visiter ton blog 🙂 Bises

      Reply
  • la Fourmi Elé 11 novembre 2016 at 13 h 14 min

    Tu as raison sur toute la ligne !! j’ai commencé une démarche zéro déchet l’an passé mais il me reste encore un peu de boulot pour le reste de mes placards. Je n’accumule pas trop mais il faudrait que je me sépare de certains choses dont ont dit « ça resservira peut être » et qui ne sortent finalement jamais !!

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 11 novembre 2016 at 13 h 24 min

      Hello !

      Merci pour ton commentaire. Je ne suis pas encore parfaite dans ma démarche, mais je me suis lancée également dans la démarche zéro déchet.
      Il parait que lorsqu’on est confronté au « ça resservira peut-être », cela vaut le coup de faire un test. Si tu ne t’en sers pas pendant 6 mois, alors tu peux t’en séparer 🙂

      Bises !

      Reply
  • BB Marmotte 11 novembre 2016 at 13 h 55 min

    Et bien j’envie les personnes qui y arrivent parce que moi, j’accumule et j’ai du mal à faire du tri et à me séparer de mes affaires – même les moins utiles ^^

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 11 novembre 2016 at 14 h 09 min

      Il est toujours difficile de casser les habitudes :/ Mais ce n’est pas impossible 🙂

      Reply
  • Pauline 11 novembre 2016 at 14 h 37 min

    Bonjour la miss, je viens de découvrir ton blog et notamment tombée sur ton article depuis un groupe facebook :). Je ne suis pas encore tout à fait minimaliste mais je vois que j’ai une tendance à aller dans ce sens en grandissant.. Que ce soit le dressing ou la déco.. Et je suis complètement d’accord avec toi sur le principe qu’avoir beaucoup de meubles ou de décorations fait tout de suite plus « encombré » et je n’aime pas!
    En soi, vive le minimalisme! 🙂
    A bientôt! xx

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 11 novembre 2016 at 14 h 49 min

      Hey !
      Je te remercie d’être passée par ici 🙂
      L’essentiel n’est pas d’être parfait, mais d’essayer 🙂
      Bises !

      Reply
  • Fj-beauty 12 novembre 2016 at 11 h 42 min

    Coucou,
    Je suis totalement dans cette optique j’ai fais un grand vide cet été et qu’est-ce que ça fait du bien ^^ garder uniquement ce qu’on aime et les choses dont on se sert réellement. J’étais pourtant du genre à tout garder et avoir beaucoup de mal à me séparer des choses. Je ne regrette pas du tout 🙂
    Biz’

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 12 novembre 2016 at 11 h 54 min

      Hello !
      C’est tout à fait ce que je ressens quand je me sépare de tout ce dont je ne veux plus 🙂 Les seules choses que je garde, c’est le carton, car je lui trouve toujours une utilité, je le transforme en boîte à cadeau et hop, je m’en sépare au moment où je l’offre ;).
      Bises !

      Reply
  • Maïté 14 novembre 2016 at 2 h 07 min

    J’essaye aussi bien que possible d’être minimaliste mais l’exercice est bien plus difficile que prévu … Je prévois toujours légèrement plus en voyage, et ma tendance à accumuler de tout est n’importe quoi pour faire des créations diverses et variées m’empêche de tout jeter. En fait j’aime trop entasser de vieux trucs et me faire des week-ends fourre tout et redécouverte de ce que je peux bien faire avec tout ça. ça me permet aussi de faire de grosses sessions rangement que j’aime bien.

    Pas grosse dépensière, mais grande accumulatrice de choses en tout genre oui 😉

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 14 novembre 2016 at 5 h 59 min

      Hello 🙂

      Je suis bien contente de te revoir par ici 🙂
      Si je garde des trucs, généralement, ce sont de vieux bouts de carton, de tissus, etc. Mais cela nous permet de redonner vie à certaines choses, de les transformer, de les recycler…
      Je ne suis pas certaine que cela soit incompatible avec le minimalisme, au contraire, c’est même plutôt écolo et ça permet de réduire les déchets !
      Allez bisous 🙂

      Reply

Laisser un commentaire