Et si nous laissions notre peau tranquille ?

Source : pixabay
Source : pixabay

Bonjour tout le monde,

Avant toute chose, je tiens à préciser que j’ai une peau très clémente : je n’ai jamais eu d’imperfections sévères, pas spécialement de rougeurs, cicatrices, boutons, etc. Cet article s’adresse à toutes les personnes ayant une peau similaire à la mienne, à savoir, des imperfections mineures.

Quand je vois les routines soins des unes et des autres, je me dis que la mienne est vraiment légère. Bizarrement, ça ne remet pas du tout en question mes gestes cosmétiques, et je vais vous expliquer pourquoi. Pour toutes les personnes qui se fichent un peu de ma vie, je vous conseille de sauter le paragraphe suivant 😉

A l’âge de 13 ou 14 ans, j’avais quelques points noirs sur le nez et un ou deux minuscules boutons. Un peu gênée par ces quelques désagréments pubertaires, j’ai testé un certain nombre d’articles. J’ai du faire le tour de tous les produits pour ados visibles à la TV : crèmes, patchs, gels, savons, etc. J’ai pu constater au fil des utilisations que mes deux petits boutons se transformaient en quatre petits boutons. Rien de dramatique non, mais quelques impuretés qui me poussaient à entrer dans le cercle vicieux des masques, crèmes et autres cosmétiques non seulement inefficaces mais créant aussi plus de dégâts qu’autre chose (bon le terme « dégât » est un peu excessif me concernant). A ce moment-là, j’ai accusé mes hormones d’adolescente… à tord. Constatant l’inefficacité des produits et leur prix, j’ai décidé de tout envoyer valser. Je peux vous assurer qu’à ce moment-là, ma peau m’a grandement remerciée de l’épargner de toutes ces cochonneries. Depuis, elle est quasi impeccable et beaucoup me font cette remarque, y compris les esthéticiennes.

Alors pour faire bref, aujourd’hui, ma routine soin du visage se résume à une banale crème hydratante car j’ai une peau plutôt sèche (sauf sur le nez), mon gel nettoyant et… c’est tout !! Pas de masque, pas de crème spécifique contre les rides (bon en même temps, à 24 ans…), les cernes ou je ne sais quoi. Alors oui, j’utilise l’éponge konjac de temps en temps pour son côté exfoliant, mais cela reste exceptionnel. Plusieurs raisons me poussent à résister à ces produits. Loin de moi l’idée de penser à une potentielle théorie du complot qui suspecterait les grandes marques de mettre des agents qui dégradent votre épiderme afin de vous pousser à acheter encore et toujours. Je sais que certains les soupçonnent mais je préfère me focaliser sur le produit lui-même plutôt que sur les marques. Je suis une adepte du less is more et il a déjà été avéré que certains composants sont très mauvais. J’ai lu l’excellent billet de Mamie Staïle, et je ne peux qu’acquiescer l’intégralité de l’article. A la différence que j’ai la peau sèche et non grasse.

Ce que je peux vous conseiller c’est de diminuer considérablement votre routine cosmétique : si vous avez une peau clémente, votre peau sera reconnaissante. Pour les personnes souffrant de sérieux problèmes de peau, vous ne trouverez pas votre bonheur parmi les cosmétiques de supermarché, le mieux est de consulter un spécialiste !

 C’est tout pour aujourd’hui ! Comme toujours, n’hésitez pas à venir enrichir cet article par vos témoignages et conseils 🙂

Bonne fin de semaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments

  • Les Petits Bavardages de Magalie 26 mai 2016 at 8 h 30 min

    Je ne peux que cautionner, surtout que mes soucis qui durent depuis deux ans ont été déclenchés, à la base, par une application de (nombreux) produits mais c’est de ma faute je le reconnais, passer de quasiment rien à 10/15 produits différents ce n’était pas très judicieux.
    Le soucis, c’est que beaucoup de produits contiennent de mauvais ingrédients et il est vrai que des fois ça aggrave la situation au lieu de l’améliorer.
    J’ai une peau mixte, voire grasse à certains endroits et je n’ai jamais eu aussi peu d’imperfections que depuis que je n’applique quasiment plus rien. En effet, comme je ne tolère quasiment rien, je n’ai pas eu d’autres choix que d’aller demander conseil à ma dermato qui m’a simplement donné une crème apaisante anti-rougeurs pour le matin, que je rince le soir avec un nettoyant doux. De temps en temps je fais une pose d’huile de coco et j’utilise beaucoup d’eau thermale d’Avène. C’est tout pour l’instant, même s’il faudra un jour que j’applique à ma seconde crème prescrite pour le soir …
    Alors oui, j’ai des imperfections, oui j’aurai très certainement des rides un jour mais en fait je m’en fous royalement, j’ai appris à assumer mon naturel depuis des mois (je ne me maquille pas du tout le visage et même plus les yeux, même si un jour je retenterai car visiblement mes soucis ne viennent pas de là) et je ne mets plus ma santé en jeu. Et puis c’est mon portefeuille qui me remercie !
    Bisous et bonne journée 😉

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 26 mai 2016 at 8 h 58 min

      Salut Magalie !

      Je te remercie pour ton témoignage. Je ne suis pas du tout étonnée, et j’imagine que certains produits se marient mal entre eux.
      Ma petite sœur (qui porte le même prénom que toi d’ailleurs) a eu pas mal de soucis aussi, mais chez elle, c’est de naissance. Elle est sujette à l’eczéma entre autre, ainsi qu’à d’autres soucis. Je sais qu’elle a tenté pas mal de produits, mais j’ai tendance à croire que lorsque l’on a de vrais problèmes de peau, aucune crème de supermarché ni même de parfumerie ne sera réellement efficace. Pour moi, ce n’est qu’un argument marketing. En revanche, j’ai entendu beaucoup de bien au sujet de l’huile de Coco, peut-être devrais-je essayer un jour ?
      Je ne me maquille pas souvent non plus, mais comme toi, j’ai remarqué que le maquillage (aussi étrange que cela puisse paraître) n’avait aucune influence sur la qualité de ma peau. Et lorsque je me démaquille, je n’utilise plus aucun démaquillant, l’éponge Konjac fait très bien son boulot.
      Et comme toi, je me fiche de mes quelques imperfections et de mes futures rides. Aucune crème ne saura nous donner la jeunesse éternelle, alors autant s’aimer comme nous sommes.

      Reply
      • Les Petits Bavardages de Magalie 26 mai 2016 at 9 h 22 min

        Quand on a une peau à soucis, je crois que le mieux c’est en effet de consulter un dermatologue, c’est comme ça que j’ai appris il y a quelques semaines que la fragilité de ma peau venait aussi du fait que j’avais une tendance à la rosacée. Donc forcément quand j’ai utilisé pendant des semaines/mois, des produits pour peau mixte/grasse contenant de l’alcool ou des ingrédients qui décapent … carnage !
        Je te conseille l’huile de coco, c’est top, je constate que ma peau est vraiment plus hydratée et nette après chaque utilisation et tout ça avec du naturel sans danger et une odeur divine ! j’ai acheté mon pot sur Bazar Bio, marque RMS, la livraison est gratuite même si tu n’achètes que ça.

        Reply
        • Happy Swallow
          Happy Swallow 26 mai 2016 at 10 h 12 min

          Ah oui, donc j’imagine que la rosacée a bien contribué à abîmer ta peau.
          J’irai faire un tour sur Bazar Bio, cela m’intéresse 🙂
          Merci pour le conseil

          Reply
  • Mamie Staïle 26 mai 2016 at 11 h 24 min

    Nous sommes parfaitement d’accord ! (et merci de me citer, c’est gentil). Un démaquillant, une crème de base, ça suffit !

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 26 mai 2016 at 12 h 15 min

      C’est normal 🙂
      Ton article a été ma source d’inspiration, une illumination. J’ai donc voulu, moi aussi, proposer mon expérience.
      J’ai la petite crème de base, mais j’avoue que je me suis séparée du démaquillant également au profit des lingettes démaquillantes bio (lavables) et de l’éponge Konjac : ces deux produits sont très efficaces et moins onéreux sur le long terme.

      Reply
  • Alexia 26 mai 2016 at 15 h 46 min

    Hello !
    Pour moi qui est des gros, gros problèmes de peau depuis mon adolescence, j’ai une vision des cosmétiques différente que toi. C’est peut-être aussi le fais que je fasse des études esthétique qui pourraient me faire prendre un parti dans se que tu dis. Pour faire court, je pense que chaque type de peau à son traitement qui peut « réguler » tous les soucis qu’elle peut avoir. La peau parfaite n’existe pas. Comme tu l’as dit dans ton article tu as une peau très sèche. Pour essayer d’avoir une meilleurs peau c’est effectivement de l’hydrater avec la crème qui lui convient.
    Je sais pas trop si tu m’auras comprise. En tout cas très belle article quand même 🙂
    Gros bisous !

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 26 mai 2016 at 18 h 42 min

      Coucou !
      Merci pour ton commentaire 🙂 C’est enrichissant aussi d’avoir des avis contraires au sien. Effectivement, quand j’en discute avec les différentes esthéticiennes que j’ai pu rencontrées, elles ont toutes le même avis que toi. Je n’ai pas d’imperfections majeures mais quand j’avais 15 ans, j’ai vécu une période où je desquamais beaucoup. Cette desquamation s’est arrêtée lorsque j’ai tout stoppé (j’avais quelques soucis de santé à cette époque, peut-être que cela a joué aussi). Depuis, ma peau est un peu sèche (et les cheveux aussi), notamment sur les joues mais rien de bien méchant. Je mets une petite crème mais c’est tout 🙂
      Je vois des filles qui additionnent les produits et en utilisent parfois une dizaine, c’est un peu ce que je dénonce ici car certains produits se mélangent mal et ne font pas bon ménage.
      Merci beaucoup pour ton commentaire très constructif 🙂 Bisous !

      Reply
  • Anne 27 mai 2016 at 1 h 16 min

    Le gros problème de beaucoup de produits, c’est qu’ils entretiennent les problèmes et créent un cercle vicieux.
    Par exemple, les sulfates, tensioactifs qui servent à nettoyer, et à rendre plus moussants une grande partie des savons, gels et autres produits lavants sont assez agressifs. Si quelqu’un qui a un excès de sébum les utilise, ça va bien enlever l’effet gras, mais comme la peau sera trop « décapée » elle va produire du sébum en excès, et hop, retour de la peau grasse.
    Autre exemple, les huiles minérales présentes dans de nombreuses crèmes (pour les repérer dans une liste d’ingrédients, il s’agit de : parrafinum liquidum, mineral oil, petrolatum, etc) donnent une impression de peau nourrie car elle devient douce en extérieur, mais en réalité elles ne nourrissent pas vraiment la peau, l’empêchent de respirer en bouchant les pores, et sur le long terme sont en fait asséchantes.
    Effectivement, je ne dirais pas qu’il y a théorie du complot. Les marques utilisent juste les ingrédients les plus économiques, pour faire de la marge, et qui ont un effet rapide et non un bénéfice sur le long terme parce que c’est ce que les gens attirés par les promesses des produits qu’ils achètent veulent, avoir un rendu net et immédiat. Le naturel demande un peu plus de patience, souvent, pour avoir un bon résultat.

    Je me reconnais dans ton témoignage car après avoir galéré frustrée pendant des années dans ce cercle vicieux, avec une peau mixte ingérable et des cheveux à pellicules qui regraissaient vite, j’ai appris à lire une liste d’ingrédients et leur utilité à tous, décidé du coup de passer à 100% au bio pour éviter les cochonneries, et maintenant que j’ai une routine douce et minimaliste (pour le visage savon surgras + soit aloe vera et huile végétale soit crème bio pas chère, selon mes achats) ça va beaucoup mieux aussi !

    Reply
  • Un Brin d'Opale 29 mai 2016 at 14 h 57 min

    Tu as de la chance de pouvoir avoir une routine aussi minimaliste et en même temps je te rejoins sur certains points. J’ai aussi l’impression que, loin d’avoir amélioré ma peau, certains produits que j’ai utilisés étant adolescente me l’ont au contraire « bousillée » (le terme est fort, mais c’est vraiment l’impression que ça m’a donné à ce moment et aujourd’hui encore, je l’accepte mal). Alors bien sûr, il n’y a pas que les produits, en ce qui me concerne, j’ai aussi un patrimoine génétique qui n’aide pas dans la mesure où j’ai récupéré une grande partie des problèmes de peau de mon papa … ô joie !

    Aujourd’hui je ne me permets pas d’avoir une routine soin comme la tienne, mais je trouve que j’ai déjà fait un grand pas, depuis que je m’intéresse aux produits naturels/bio et à la slow cosmétique. Je n’achète plus de crèmes ou de produits dits « miracles » et je m’intéresse bien plus aux compositions des produits et à ce dont ma peau a réellement besoin. Même si le changement n’est pas encore flagrant, je me sens sur la bonne voie et je me sens mieux à l’intérieur, c’est déjà bon signe. Et surtout, j’utilise bien moins de produits qu’avant … comme tu le dis, less is more … parfois point trop n’en faut pour que notre peau se porte bien (ou plus ou moins bien selon les personnes :p) et la multiplication de produits plus irritants les uns que les autres n’aide vraiment pas ! Perso il m’aura fallu du temps pour le comprendre … mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 29 mai 2016 at 18 h 21 min

      Hello !

      J’avoue que je suis plutôt chanceuse de ce côté-là, mais ça compense d’autres problèmes bien moins sympathiques, mais ça, c’est une autre histoire 😉
      Je pense que le chimique ne vaudra jamais le naturel. De toutes façons, mais si cela ne te donne pas un résultat flagrant, cela t’évite de te « polluer » avec des produits dont la composition est discutable. Et pour les peaux souffrant de problèmes sérieux, rien ne vaudra une consultation médicale.

      Reply

Laisser un commentaire