Le complexe 2.0

le-complexe

J’avais plus ou moins abordé ce sujet dans un article précédent. Suite à la vidéo de Manuela et Marie, j’ai décidé, à mon tour , de vous donner ma vision de ce problème qui complexe désormais les jeunes filles du monde entier.

Il était une fois… la famille Kardashian.

J’admets très mal connaître cette famille et je ne me sens absolument pas concernée par ces personnes.  Pourtant, j’ai conscience de leur puissance dans l’empire de la mode et de beauté (et de la chirurgie esthétique). Loin de moi l’idée de critiquer ces personnes, mais force est de constater que de leur popularité couplée à l’avènement des réseaux sociaux a engendré une surmédiatisation intégrant alors le quotidien de milliers (oserais-je dire « millions » ?) de jeunes filles à travers le monde. En quête d’identité, les adolescentes s’identifient à des stars richissimes et s’imposant comme étant les nouveaux critères de beauté. Mais une beauté à quel prix ? Et là est le problème ! Lorsque nous sommes adolescentes, nous n’avons pas forcément les moyens de dépenser autant en artifices. Et sous l’effet de la consternante fatalité, nous nous regardons dans le miroir, complexées.

Le complexe, c’est quoi ?

Le complexe, c’est cette sensation d’infériorité, de manque de confiance en soi qui va puiser sa source dans ce besoin incontrôlable de se comparer aux autres en permanence. S’il existe depuis la nuit des temps, on constate qu’il a littéralement explosé ces dernières années avec l’arrivée des réseaux sociaux et la surexposition de chacun. C’est pourquoi, nous essayons de nous conformer. Mais cela n’est pas toujours évident tant sur le plan financier que psychologique. Ces derniers points constituent des freins à notre but ultime : celui de devenir quelqu’un d’autre.
Ce qui est très paradoxal finalement, c’est que notre volonté et de se créer une nouvelle identité au lieu de vouloir mettre en avant ce que nous sommes vraiment. Malheureusement, nous naissons dans un corps avec lequel nous devrons vivre toute notre vie.

L’émergence de tendances dangereuses

Ces complexes ont donné naissance à des tendances aussi folles que périlleuses pour la santé. On se souvient bien du Thigh Gap, cette lubie d’avoir un écart entre les cuisses ou encore le A4WaistChallenge qui consiste à avoir une taille plus fine que la largeur d’une feuille A4. Idiot vous avez dit ? Pourtant, nombreuses sont les jeunes filles ayant considéré ces défis comme leur saint graal. Evidemment, les conséquences ne se sont pas faites attendre puisque des adolescentes ont cessé de s’alimenter réduisant leur apport calorique à 600 calories par jour (quand on sait qu’une adolescente devrait en consommer 2 500, je vous laisse imaginer l’ampleur du problème…).

La multiplication des photos de marques de luxe, de femmes au visage et corps de rêve engendrent également d’autres formes de mal-être et aboutissent à d’autres troubles du comportement comme celui de l’achat compulsif. En plus de problèmes financiers évidents, s’ajoutent des problèmes sociaux et relationnels.  Ces derniers peuvent avoir des répercussions dramatiques notamment sur le couple. Problèmes financiers, temps perdu à acheter frénétiquement sont autant de causes pouvant détruire une relation.

Comment stopper le complexe ? 

Premièrement, cliquez sur le bouton « unfollow » pour tous les comptes Twitter, Instagram, Facebook qui sont à la source de votre mal-être. Si personnellement, je ne suis pas atteinte par ce problème, ce n’est pas parce que je suis plus forte que les autres, c’est simplement parce que je ne me sens pas concernée par ces personnes et que finalement, je ne les connais pas. Je ne ressens pas ce besoin irrépressible de vouloir me conformer à leur image et de suivre leur journée du matin au soir. Je préfère être ancrée dans le monde réel et me focaliser sur ma propre vie plutôt que sur celle des autres. Le complexe est un cercle vicieux duquel il est difficile de sortir. Tout comme dans le cas d’une rupture amoureuse, vous aurez ce besoin obsessionnel de consulter les réseaux sociaux de ces filles. Luttez. La deuxième étape est le respect de vous-mêmes. Repérez vos qualités et mettez-les en avant. Qu’elles soient physiques ou intellectuelles, peu importe. L’idée est de regagner confiance. Le respect et la confiance en soi sont des piliers du développement personnel. N’hésitez pas à remettre vos activités quotidiennes en question. Au lieu de consulter les réseaux sociaux, faites du sport, des loisirs créatifs ou toute autre activité vous permettant d’être ancré dans le moment présent.

Enfin, n’oubliez, en aucun cas, que nous sommes des êtres uniques. Pourquoi avoir besoin de ressembler aux autres alors que nous pouvons puiser toute la richesse de notre personne au plus profond de nous-mêmes ?

A lire : Souriez, vous êtes décomplexés

Crédits photos : Unsplash

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  • Gwen 10 février 2017 at 11 h 29 min

    Bel article ! Déjà qu’on a pas besoin des RS pour complexer des fois, autant zapper au max ce qui est nocif 😉

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 février 2017 at 12 h 08 min

      Tout à fait !
      Merci Gwen pour ton commentaire 🙂

      Reply
  • Lifestephy 10 février 2017 at 11 h 45 min

    J’aime beaucoup ton article,je regrette que la superficialité prennent le déçu sur la personnalité. Et c’est une chose que justement le faite que les blogueuses ai une certaine notoriété je trouve cela intéressant et cela montre des personnes avec des défauts et des qualités et j’aimerais qu’il y ait d’avantage de personne qui assument ses rondeurs,ses complexes.

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 février 2017 at 15 h 36 min

      Coucou !
      Je ne suis pas particulièrement ces youtubeuses, je suis tombée par hasard sur leurs vidéos mais j’ai été interpellée par leur message. Je suis contente de voir que certaines prônent le naturel et la « vérité ».
      Merci pour ton commentaire !

      Reply
  • Pauline B.S. 10 février 2017 at 11 h 51 min

    Hello !

    Je ne connaissais pas ton blog mais il est vraiment très sympa ! Idem pour cet article. Cette surmédiatisation est un véritable fléau… Les jeunes grandissent avec ça ; entre les clips, les télé-réalités, les défilés, les séries et les réseaux sociaux, tout est dans les apparences, ils comparent ce qui n’est pas comparable… C’est triste ! Ça crée des modèles qu’il n’est pas toujours bon de suivre.

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 12 février 2017 at 16 h 12 min

      Hello !
      Je te remercie pour les compliments ❤
      La technologie permet aussi de beaucoup trafiquer les apparences donnant ainsi l’illusion de corps « parfaits ». Pourtant, il n’en est rien. Et comme tu dis, ces personnes deviennent, tristement, les nouveaux modèles à suivre 🙁
      Bises à toi !

      Reply
  • Les clés de Cécile 10 février 2017 at 12 h 09 min

    Je suis totalement d’accord avec toi, le phénomène Kardashian à un impact énorme sur les réseaux sociaux. Le problème c’est que les jeunes ados ne voient pas que leurs photos sont retouchées, lorsque tu fais une recherche sur internet, leur visage est différent. Et les jeunes filles veulent ressembler à des « post bad  » parce qu’elles croient que pour plaire il faut etre mince, avec des cheveux longs et un joli visage. Tu as raison, les personnes complexées le sont avec les réseaux sociaux mais aussi avec d’autres problèmes de la vie de tous les jours, alors elles doivent d’abord se dire qu’elles sont aussi belles que les autres car les réseaux sociaux n’est pas vraiment la réalité ! Très bon article 🙂

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 12 février 2017 at 16 h 08 min

      Coucou Miss,
      Je te remercie pour ton commentaire 🙂
      Les RS n’aident pas les personnes fragiles ou complexées de nature. Je pense que le marketing surfe la dessus pour vendre. En contrepartie, on a des nanas hyper mal dans leur peau et prêtes à dépenser une fortune (qu’elles n’ont pas) dans des artifices :/

      Bises

      Reply
  • Charlotte 10 février 2017 at 15 h 10 min

    Article très intéressant (et très vrai aussi).
    C’est pas évident d’avoir le déclic, ça peut prendre du temps… mais une fois qu’on l’a eu on se sent tellement mieux dans sa peau =).

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 12 février 2017 at 16 h 05 min

      Hello !

      Tout à fait ! C’est difficile d’avoir le déclic et de s’auto persuader. Pourtant, cela fait énormément de bien de s’accepter.

      Bises

      Reply
  • Dina Laperle 7 mars 2017 at 1 h 04 min

    BRAVOOOO excellent article je suis entierement d’accord avec toi. Je découvre ton blog et sincerement j’adore

    Reply
    • Happy Swallow
      Happy Swallow 10 mars 2017 at 13 h 24 min

      Coucou, je te remercie pour ton commentaire <3 Bisous

      Reply

Laisser un commentaire